énsa-v

 

DES CERCLES, DES TOITS, DES FAÇADES

lien :

Site officiel de Felice VARINI

contact :

lamarechalerie@versailles.archi.fr

pdf :

Dossier de presse de l'exposition

expositions

 
DES CERCLES, DES TOITS, DES FAÇADES

DES CERCLES, DES TOITS, DES FAÇADES DES CERCLES, DES TOITS, DES FAÇADES DES CERCLES, DES TOITS, DES FAÇADES DES CERCLES, DES TOITS, DES FAÇADES DES CERCLES, DES TOITS, DES FAÇADES

 

DES CERCLES, DES TOITS, DES FAÇADES

Felice Varini
Du 14 Septembre au 14 Décembre 2013.


Pour leur programme de rentrée, La Maréchalerie et le festival Plastique Danse Flore accueillent Felice VARINI.
Cet artiste élabore depuis les années 80 un travail de peinture qui prend place dans l’espace architectural. En peignant « au-delà du cadre », l’artiste se défait du support traditionnel de la toile et du châssis pour peindre le paysage. Arpentant l’espace et étudiant son histoire, Felice VARINI élabore ses installations picturales toujours « in situ », en intérieur comme en extérieur. Grace à l’anamorphose, son geste artistique donne à (re)découvrir l’horizon, l’espace public et l’architecture patrimoniale et urbaine.

A Versailles, dans le cadre du 400eme anniversaire de la naissance d’André Le Nôtre, jardinier de Louis XIV, architecte et paysagiste, créateur des jardins du Château de Versailles, Felice Varini joue avec les perspectives de l’espace paysager et déploie ses installations sur deux sites emblématiques de la ville : les Petites Ecuries du Roy et le Potager du Roi.

A La Maréchalerie, dans l’annexe de la Petite Ecurie conçue par Jules-Hardouin Mansart en 1681, c’est la mise en abîme du centre d’art contemporain dans les différentes perspectives des bâtiments du XVIIe siècle qui fait sens. Le dispositif imaginé par Felice Varini, composé de cercles vermillon, s’implante sur les différentes strates successives des espaces patrimoniaux qui composent La Maréchalerie et la Petite Ecurie du Roy. Depuis un point de vue situé sur l’espace public, le dessin se concrétise, offrant au passant un nouveau regard vers le site historique, aujourd’hui obstrué par les bâtiments envahissants de la place des Manèges. Au sein de l’espace d’exposition du centre d’art, un projet fictif de l’artiste est présenté en parallèle, et met en relief une partie inconnue de son œuvre.

Pour le festival Plastique Danse Flore, projet artistique dédié à la création contemporaine, plastique et chorégraphique, considérée dans son rapport au paysage qui a lieu au Potager du Roi, Felice Varini recompose le point de vue nord du site. A partir du plan du Potager conçu par Jean-Baptiste de La Quintinie au XVIIème siècle, l’artiste développe sur les bâtiments patrimoniaux publics et privés, des figures géométriques propres à son répertoire sur près de 400 mètres de long. Le regard du visiteur est alors attiré au-delà du Potager, vers la ville toute proche, habituellement effacée par le site historique.

Par ces deux installations en extérieure et l’exposition qui lui est consacrée au sein de l’espace de La Maréchalerie, Felice Varini nous invite ainsi à saisir sa démarche en arpentant la ville de Versailles, afin de porter notre regard autrement sur son architecture et son interaction avec l’art et la peinture.



L'exposition à La Maréchalerie est ouverte du lundi au samedi de 14h à 18h et le matin sur rendez-vous. Fermé les dimanches et jours fériés.
Entrée libre.
Accès par la place des Manèges, face à la gare Versailles Rive-Gauche (RER C).

L’œuvre de Felice VARINI est visible au Potager du Roi mardi et jeudi de 10h00 à 18h00 et le samedi de 10h00 à 13h00.





Felice Varini, vue de l'exposition "Des Cercles, des toits, des façades"



Felice Varini, vue de l'exposition "Des Cercles, des toits, des façades"




Felice Varini, vue de l'exposition "Des Cercles, des toits, des façades"




Felice Varini, vue de l'exposition "Des Cercles, des toits, des façades"




Felice Varini, vue de l'exposition "Des Cercles, des toits, des façades"



---
Œuvre co-produite par La Maréchalerie – centre d’art contemporain de l’énsa-v, Plastique Danse Flore et Eva Albarran and co. Œuvre financée exclusivement par l’école nationale supérieure d’architecture de Versailles, les mécènes Knauf, l’Association Mécènes des Alpes-Maritimes et la Fondation suisse pour la culture Pro Helvetia. Œuvre réalisée en partenariat avec Saint-Luc.
La Maréchalerie reçoit le soutien de la ville de Versailles et fait partie du réseau TRAM.

 

  retour aux autres expositions